AVE Canada : une autorisation électronique obligatoire pour visiter le pays

Les personnes souhaitant partir au Canada sont contraintes de préparer leurs déplacements en avance. Outre les bagages, un voyage au Canada nécessite l’obtention d’une AVE. Depuis mars 2016, cette autorisation de voyage électronique est obligatoire pour les personnes désirant effectuer un séjour touristique ou d’affaires au Canada.

AVE Canada : une autorisation électronique obligatoire pour visiter le pays

  • Guide du Routard Montréal 2020/21
  • Guide de survie des Européens à Montréal

Démarches à suivre lors de la demande de l’AVE

Pour faire simple, l’AVE est une  autorisation de voyage au Canada permettant à son bénéficiaire de parcourir le territoire canadien sans encombre. Pour obtenir cette formalité d’entrée, plusieurs démarches doivent être bien exécutées. La demande d’AVE doit être accomplie sur le web. À cet effet, le visiteur doit réaliser une demande AVE en ligne. Pour la mener à bonne fin, il doit remplir le formulaire se trouvant sur le site officiel du gouvernement canadien. Le questionnaire doit être rempli avec les informations personnelles inscrites dans le passeport à savoir le nom et prénom ou encore la date de naissance. Lorsque les renseignements sont notés, le requérant est invité à verser la somme de 7 dollars canadiens pour les frais de dossier. Il est bon de préciser que le paiement doit s’effectuer par carte bancaire. Une fois la demande soumise en ligne, il ne reste plus qu’à attendre le résultat dans les 24 heures qui se suivent.

Cette autorisation d’entrée peut être accomplie au moins 72 heures avant le départ. Toutefois, il est conseillé de faire la requête aussitôt que le voyage est planifié. Par ailleurs, il est envisageable que la demande soit refusée. Dans le cas échéant, il est recommandé au voyageur de venir chez l’ambassade canadienne.

Qui peut obtenir l’AVE ?

Instaurée afin de bien gérer les entrées et les sorties au Canada, l’AVE est obligatoire pour les ressortissants des pays bénéficiaires du programme d’ exemption de visa. Les résidents permanents de l’un des états membres doivent réaliser cette requête pour profiter de cette Autorisation de voyage Canada. Les personnes souhaitant effectuer un séjour touristique ou un déplacement d’affaires dans le sol canadien ont besoin de cette permission d’entrée.

La démarche de l’AVE se trouve facile et à la portée de tous. Contrairement à certains types de visa, l’AVE a une durée de validité de 5 ans. Dans ce cas, on peut effectuer un va-et-vient au Canada sans dépasser les 90 jours autorisés. Pour terminer, il faut savoir que tout un chacun doit procéder à la demande d’AVE, peu importe l’âge et le sexe. Il suffit de suivre à la lettre ces quelques conditions et il devient possible de visiter le territoire canadien sans problème.

Comment obtenir l’AVE obligatoire pour le Canada ?

Impossible de prévoir de partir voyager au Canada si vous ne disposez pas de cette autorisation de voyage électronique. L’ AVE n’est donc délivrée que par internet par les instances officielles canadiennes. C’est en soi un avantage parce que l’on n’a pas besoin de se rendre dans une administration , tout se fait en ligne, y compris le règlement. On obtient un certificat numérique, et cela permet de partir voir le gigantesque Saint-Laurent et les autres merveilles naturelles dont regorge le Canada.

Bien sûr il faut aussi avoir un visa pour voyager au Canada, l’AVE ne suffit pas en elle-même. C’est comme lorsque l’on part pour les Etats-Unis, le grand voisin du Canada, avec l’ESTA. En revanche, une fois que l’on s’est acquitté de cette tâche via le site https://www.rapidevisa.fr/Canada/autorisation-ave.html, ce qui n’est pas chronophage mais qui coûte quelques dollars canadiens, on peut être plus serein. Le voyage, cela fait tellement du bien, surtout après que la crise sanitaire nous en a empêchés durant plus d’un an.

Aujourd’hui, ne parlons plus de cela, puisque la situation est bien meilleure et qu’avec le passe sanitaire (encore un document !) nous pouvons aller en Amérique du Nord sans problème. Ces autorisations qui sont absolument obligatoires permettent aujourd’hui aux grands pays occidentaux de filtrer les visiteurs qui foulent leur sol. On peut comprendre, après tous les attentats qu’il y a eus, que certains pays comme le Canada ou les USA soient devenus un peu méfiants envers tout le monde.

Alors faire une demande pour obtenir l’AVE Canada devient normal, si l’on suit cette logique. Quoi qu’il en soit, cela ne nous empêche pas de traverser l’océan atlantique pour aller voir nos cousins québécois, et découvrir ce qui fait la particularité de la culture de nos cousins américains, que nous connaissons si peu.

  • Montréal et Québec En quelques jours - 4ed
  • Guide Montréal 2020 Petit Futé